A savoir avant de partir :

     On pourra consulter des sites comme  e-voyageur (un guide de voyages et annuaire de carnets de voyages francophones du monde). Une référence pour tout ceux qui préparent leur départ ou souhaitent simplement rêver sur le Web. Un Forum classé par pays permet d'échanger vos avis et vos bons plans. 

L'Atlas Marocain

   Une présentation générale des (car il y en plusieurs !) Atlas marocains nécessiterait un assez long développement et il existe une bonne littérature sur le sujet qu'il est difficile de reproduire en peu de lignes. Allons à l'essentiel !

    L'atlas est une montagne ouverte bien que les massifs frôlent ou dépassent les 4000 m, vous ne vous y sentirez jamais écrasé ni opprimés. C'est une montagne accessible (pas de glaciers ni neiges éternelles), ensoleillée, et ... habitée. Ce qui frappe avant tout c'est la beauté et la variété des paysages, les populations des hautes vallées (berbères) ont une vie rude mais leur art de vivre ancestral et leurs traditions architecturales préservées sont fascinants.

 Pratique de la randonnée en montagne

La période idéale pour l'Atlas se situe de avril à octobre (juin à septembre pour les hauts massifs). En été de violents orages peuvent perturber les passages dans les gorges encaissées. Bien que l'on trouve des cartes et des ouvrages avec itinéraires détaillés les sentiers ne sont pas balisés. Il est prudent de confier sa randonnée à un accompagnateur breveté qui se chargera des hébergements, du portage et des contacts avec la population. Une mule porte environ 100kg (soit le matériel de 4 randonneurs auquel il faut ajouter l'intendance). Avec Mohamed par exemple pour huit randonneurs nous avions 5 mules et 7 accompagnateurs (5 muletiers, avec en plus Saïd, notre cuisinier). En ce qui concerne l'hébergement, l'idéal reste le bivouac ; sauf exception les gîtes peuvent être très spartiates ! Celui de Mohamed à Zawyat Oulmzi (dans la vallée heureuse) est une énorme exception (extraordinaire!).
Il est assez aléatoire de trouver du ravitaillement (sauf souk) pensez à tout. L'eau (sauf nombreuses sources) a intérêt à être désinfectée. Le randonneur doit toujours respecter les usages et la sensibilité des habitants (habillement, comportement). Il n'est pas conseillé de distribuer systématiquement des bonbons, stylos aux enfants (bien qu'ils en réclament !). Les écoles existent dans tous les villages même les plus reculés.

Liste type d'équipement :

Cette liste peut dépanner celles et ceux qui n'ont pas l'habitude de randonner. A adapter suivant vos habitudes.

couverture de survie
veste en duvet ou anorak
chaussures de marche (étanches)
chaussures relaxantes (au bivouac!)
un pull chaud, un autre plus léger
un pantalon de montagne, un autre léger pour la marche
un short pour la marche hors zone habitée
chemises légères ou tee shirt, une chemise à manches longues
chemise chaude pour le soir
un coupe vent
affaires de pluie (parapluie ou cape)
bonnet, foulard, chapeau (soleil)
gants (haute altitude)
chaussettes (marche et bivouac)
guêtres (si neige)
survêtement
sous vêtement
gobelet ou quart
gourdes (pour au moins deux litres d'eau)
couteau
cuvette (toilette)
calinettes
trousse de toilette (garnie !)
serviettes toilette
papier hygiénique
lacets de rechange
sacs plastiques (pour emballer les vêtements et emporter ses déchets!)
appareil photos (pensez aux pellicules)
jumelles
tente, duvet (si bivouac) on récupère les petits matelas de la tente messe le soir !
petit sac à dos (pour la journée) léger (car portage)
grand sac de voyage (porté par les mules ou les chameaux)
une pharmacie pour être autonome (plaies, yeux, ampoules, estomac, intestins, brûlures, piqûres)
comprimés traitement eau (type micropur)
médicaments personnels (traitement)
crème solaire, crème lèvres
lunettes soleil
céréales énergétiques


Lexique berbère : à compléter!!, (voir la page Chleuhs pour en savoir plus sur la langue!)

adrar montagne ech manger
afella, afa en haut, sommet tazlaft plat (cuisine)
aghbalu, aïn, taghbalut source ? aghrum pain
aït ceux de, les gens de bismillah! bon appétit!
almu pré ? tich! mange!
amzgur maïs aggu fumée
amzur crotte de mules un, deux, trois, yan, sin, krad,
aqqa grain, noyau askif soupe
aghrarass chemin, sentier ? aman eau
aghyul âne kif-walou rien du tout
asserdun, tasserdunt mulet, mule umlil blanc
assif vallée, rivière iddla noir
azaghar, izwghar plateau, plateaux amghar chef village
douar village Allakenekum! au revoir!
ifri grotte, gouffre à demain araksa
igherm grenier collectif fortifié adfut au goût agréable
ighzer ravin lluz avoir faim
adrar, jbel montagne rufu avoir soif
kerkur cairn su boire
ûhû Non afan casserole
udad mouflon urar chanter
séguia rigole d'irrigation adanay cigogne
souk marché dâr baisser (prix)
taddart, tigmi, tugma maison ? bahra beaucoup
tafukt soleil ? tudite beurre
taghbalut petite source fdêr déjeuner
taghia gorges herc être malade
talat ravin, vallon ? iffus sud
tamda épervier ikiker pois chiches
tizi col imddukan amis, compagnons
Ya Oui imensi souper (repas soir)

retour page principale